Category: Bien vivre (page 1 of 2)

Un plan de résilience locale pour le Pré

Dans un contexte de réchauffement climatique (+5°C d’ici la fin du siècle), de chute de la biodiversité (6e grande extinction) et d’une forte dépendance aux énergies fossiles, et dans la perspective d’un effondrement généralisé de nos sociétés, les villes sont particulièrement vulnérables. Certaines grandes villes travaillent déjà à un plan de résilience pour anticiper, s’adapter et faire face aux chocs à venir. Aussi, proposons-nous la création d’un Plan de résilience locale pour la ville du Pré Saint-Gervais.

Pour initier cette démarche, nous avons travailler autour de 5 grandes thématiques :

  • COMPRENDRE : un cour public autour des conséquences du réchauffement climatique
  • CONNECTER (nature>ville) : la végétalisation en pleine-terre de trottoirs (favoriser la biodiversité, créer des îlots de fraicheur et favoriser le ruissellement des eaux de pluie)
  • NOURRIR : une implication de la ville dans le projet CARMA pour l’exploitation et le maintien des terres fertiles sur le triangle de Gonesse
  • RALENTIR : un plan-vélo sur la ville pour favoriser le recours à ce moyen de transport
  • RESPIRER : un jardin-forêt sur la parcelle Busso pour créer un poumon (lutte contre la pollution, îlot de fraicheur, biodiversité, gestion eaux de ruissellement…)
  • La ville du Pré face au dérèglement climatique & à la chute de la biodiversité

Document de travail produit par les membres de l’association à l’occasion d’une rencontre avec Gérard Cosme, le Maire du Pré Saint Gervais.

Télécharger le PDF

Sources :

Réchauffement climatique : +5°C si on ne fait rien

La sixième extinction de masse des animaux s’accélère

Manuel de transition: chapitre 1, pic pétrolier et changement climatique (partie 1/2)

Théories sur les risques d’effondrement de la civilisation industrielle

Carma Gonesse

Gonesse : « L’idée du projet Carma, c’est vraiment la terre et l’agriculture »

CARMA : un autre destin pour le Triangle de Gonesse

Le paysage au service de la biodiversité dans la ville durable
Pour une écologie urbaine soutenable

La biodiversité en ville dense

La ville-nature

Aménager la nature en ville

à propos de décroissance

Bientôt il sera trop tard…
Que faire à court et long terme ?

En novembre, suite à la publication de l’alerte “Demain il sera trop tard” de 15000 scientifiques, s’engage une discussion entre décroissant-e-s. Il est alors décidé de lancer un appel à la convergence des forces écologiques et altermondialistes. Cet appel est très vite signé par une centaine de personnalités diverses et variées. Nous vous invitons à le découvrir et le signer.

Veuillez trouver ici le texte des initiateurs de l’appel sur le site de Mediapart :
Pourquoi cet appel, pourquoi son succès ?

Nous avons entendu l’appel de plus de 15000 scientifiques de 184 pays paru le 13 novembre 2017 dans lequel ils tirent la sonnette d’alarme sur l’état désastreux de notre planète. Nous avons compris qu’il s’agit de la dernière mise en garde, car si nous ne prenons pas les mesures adaptées « bientôt il sera trop tard ».

Nous, écologistes, altermondialistes, objecteurs de croissance, décroissants, souhaitons tirer les conséquences pratiques de cet appel, puisqu’il est bientôt « trop tard », c’est maintenant qu’il faut agir. Personne n’a aujourd’hui de réponses toutes faites mais nous savons que nous devons changer de paradigme dominant. L’issue n’est pas du côté de l’austérité et de la croissance mais plutôt d’une rupture avec le productivisme, l’extractivisme, la foi béate dans la techno-science, l’autoritarisme, le capitalisme.

Nous devons changer nos modes de production et d’existence, car ils sont à l’origine de la situation actuelle, et l’effondrement des ressources pourrait nous conduire à la barbarie. Mais nous ne partons pas de rien, nous savons que des alternatives existent déjà à l’échelle mondiale, qu’il faut faire converger ; nous savons aussi que le rêve des 99 % n’est pas d’imiter les 1 % contrairement à ce que voudraient faire croire les dominants.

Nous devons changer nos modes de production et d’existence mais nous savons que demain devra être mieux qu’aujourd’hui tout en divisant immédiatement par trois nos émissions de CO2 et en préservant les écosystèmes. Nous ne croyons plus aux lendemains qui chantent parce que nous voulons chanter au présent. La planète est suffisamment riche pour permettre à dix milliards d’humains de vivre bien si nous en préservons la biodiversité et savons vivre en harmonie avec les autres espèces.

Nos combats d’aujourd’hui doivent nous rapprocher de la société de demain.

Si le réchauffement climatique n’est pas endigué drastiquement, cela va provoquer des sécheresses massives et des famines mondiales. Pour que l’humanité ne disparaisse pas comme une entreprise en faillite, nous vous invitons à signer et à faire signer cet appel afin de prendre date en disant que la solution à moyen et long terme est du côté d’une société de la gratuité, émancipée de la contrainte du « toujours plus » de richesses économiques et de pouvoir sur les autres humains, les autres vivants et la planète.

Pour que l’humanité ne disparaisse pas comme une entreprise en faillite, nous vous invitons à signer et à faire signer cet appel afin d’exiger, dès maintenant, la fin des Grands Projets Inutiles imposés (de l’aéroport NDDL à Europacity en passant par le Grand Prix de France de F1), une réduction drastique du temps de travail (travailler moins pour travailler tous mieux), la généralisation des communs et de la gratuité (des transports en commun, des cantines scolaires, des services culturels et funéraires), une réduction drastique des inégalités de revenus et de patrimoine, un élargissement de la démocratie pour aller vers plus d’autonomie et de responsabilisation des peuples.

Tout doit être repensé dans le cadre de la critique de la croissance car la décroissance que nous soutenons ce n’est pas faire la même chose en moins, ce n’est pas l’éloge du sacrifice, c’est déjà construire une écologie des revenus avec un minimum et un maximum décents et revenir à des taux de prélèvement sur la nature supportables, c’est offrir un avenir dans un monde qui n’en offre plus.

Nous, écologistes, altermondialistes, décroissants, objecteurs de croissance amoureux du bien-vivre, appelons à une démarche commune pour construire un projet de transition vers une société d’a-croissance, juste et démocratique. Nous devrons pour cela dire notre volonté de nous rapprocher, afin de créer un mouvement d’idées riche de sa diversité, de mettre en réseau nos compétences et alternatives, de prendre des initiatives, d’initier des résistances, et de préparer des convergences avec tous ceux et toutes celles qui s’opposent à la barbarie qui vient.

Le collectif de décroissant-e-s à l’initiative de l’appel
Paul Ariès, Vincent Bruyère, Thierry Brugvin, Vincent Liegey, Stéphane Madelaine, Jean-Luc Pasquinet, Anne-Isabelle Veillot, Christophe Ondet, Michel Simonin, Christian Sunt

Pour signer cet Appel

Charte de la maison commune de la Décroissance

Téléchargez le PDF de la Charte

Source

POUR ALLER PLUS LOIN…

La décroissance au tournant ?
par Thierry Brulavoine et Michel Lepesant

lire l’article

Fête de la Transition
30/09/2017

INVITATION

FÊTE DE LA TRANSITION

samedi 30 septembre 2017
de 10h à 17h
Square Edmond-Pépin
au Pré Saint-Gervais

Buffet à prix libre, Tombola gratuite, jeux pour enfants, atelier bricolage, jardin, cuisine, vélo, concerts, monnaie locale, conférences et échanges…
Sous le signe de la BONNE HUMEUR !

Retrouvez de nombreuses associations présentes ce jour-là autour de grandes thématiques :

Manger sain et local > AMAP, cantine bio…

Recycler > Réduire, réutiliser, revaloriser, réparer, cuisiner anti-gaspi…

Ralentir > moins de Co2, vélo, zone piétonnes, s’amuser sans consommer

Cultiver la ville > ruches, jardins partagés, arbres comestibles, partager les savoirs…

Composter > réduire ses déchets, créer de l’humus…

Réfléchir  > conférences, débat, films

Relocaliser nos échanges > réduire notre empreinte sur la terre, monnaie locale, l’économie réelle contre la spéculation…

 

Paris (et le Pré ?) sans voiture le 1er octobre 2017

Vous faites partie des premiers soutiens l’initiative Paris sans voiture,  aussi nous voulons partager avec vous une bonne nouvelle ! 
 
TOUT PARIS SERA SANS VOITURE, dimanche 1er octobre 2017 ! 
 
Ce large périmètre donnera une portée historique à l’événement. 
 
Pour la première fois, TOUT Paris sera offert à notre créativité, le temps d’une journée. 
En initiant cette journée festive, nous offrons à chacun-e la possibilité de se projeter dans une ville apaisée, plus conviviale, moins polluée, et de réfléchir à la mobilité et au partage de l’espace public. 
A Paris, 50% de l’espace public est consacré aux motos et voitures, alors qu’elles ne sont utilisées que dans 13% des déplacements. Nous voulons créer les conditions d’une métamorphose durable de l’aménagement urbain et des politiques de transports, pour la santé, la sécurité et le bien-être de tous, et pour lutter contre les changements climatiques.  
 
Nous avons besoin de vous pour faire de cette grande fête un événement marquant
 
L’événement sera réussi si nous investissons massivement les rues de façon festive, conviviale et citoyenne. 
Proposez votre propre initiative ou rejoignez une animation que nous organisons.
 
Rejoignez la PARADE SANS MOTEUR  
Le collectif Paris sans voiture organisera à une grande PARADE SANS MOTEUR à vélo, trottinette, roller, engins roulants non identifiés, avec fantaisie et bonne humeur… Elle partirait aux environs de 11h et de la porte de Vincennes.  
Contact Mariella : marie.est.la@gmail.com

Soyez présent sur le village Alternatiba Paris
Pendant 2 jours, les 30 septembre et 1er octobre, Alternatiba Paris proposera son village des alternatives place de la bataille de Stalingrad et sur les quais de la Loire et de la Seine, avec de nombreuses animations et de nombreux acteurs du climat et des transports pour parler des alternatives au tout voiture notamment. Nous y serons, et vous pouvez aussi participer à titre personnel, en proposant une activité avec votre structure via ce formulaire ou en les soutenant !

Proposez votre propre initiative 
Profitez des rues libérées pour créer des rencontres autour de festins de rue, défilés, concerts, jeux sportifs, promenades insolites… et faire connaître vos actions à un large public. 
Consultez notre site  parissansvoiture.fr pour être au courant des modalités pratiques dès qu’elles seront fixées. 
Nous serons très contents que vous nous teniez au courant de votre action avec un mail à contact@parissansvoiture.fr

 

…Dès aujourd’hui, figurez parmi les soutiens de PARIS SANS VOITURE 
 Si vous souhaitez faire partie des partenaires, envoyez-nous votre logo afin qu’il soit présent sur le site internet .
 
Le collectif Paris sans voiture
Initiateur de l’événement, indépendant de la municipalité et a-partisan, le collectif propose des idées et des actions pour cette journée participative dont les habitants doivent être les acteurs principaux. Depuis son origine, nous accompagnons le processus de manière vigilante et constructive, avec notamment pour objectif d’élargir le périmètre sans voiture et la fréquence de ce type d’évènement.
 

 

Delphine Grinberg
Collectif citoyen Paris sans voiture
ParisSansVoiture

Les Vaillantes fêtent l’été

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Manif de poussettes !

Manif de poussettes

Ce dimanche qui voit l’investiture d’Emmanuel Macron est aussi celui de la première manifestation de Respire. Ce qui est une coïncidence d’agenda devient un moment symbolique : nous organisons ainsi le premier événement écologique du quinquennat !

Ce sera l’occasion de rappeler au nouveau président que la pollution tue 48000 personnes par an en France. Un quinquennat d’inaction ferait ainsi près de 250 000 morts, soit l’équivalent d’une ville comme Nantes rayée de la carte. Emmanuel Macron a annoncé vouloir agir sur la question. Nous nous en réjouissons mais attendons aussi de pouvoir le juger sur ses actes. 

Quoi qu’il en soit, nous vous invitons à un rassemblement convivial sur les Champs-Elysées, le dimanche 14 mai, pour rappeler la nécessité de protéger la santé des citoyens et en particulier les enfants, plus vulnérables encore que les adultes à la pollution de l’air. Leur système respiratoire et immunitaire est immature, ils respirent plus vite, ils sont plus petits – plus proches des pots d’échappements.

Asthmes, pneumopathies, retards cognitifs, les conséquences sanitaires sont nombreuses et les organisations internationales comme l’OMS ou l’UNICEF sonnent l’alarme.

Nous organisons donc une “manifestation de poussettes”, en fait un rassemblement convivial et familial, sur les Champs-Elysées.

RDV dimanche 14 mai а 15H sur les Champs-Elysées (au niveau du 142)

Les Champs-Elysées devaient être piétonisés, mais avec l’investiture, ce ne sera pas le cas.

Venez dire que vous ne voulez pas d’un environnement qui nuise à la santé de vos enfants. Venez comme vous êtes, avec poussette ou sans.

Plus d’infos : page FB site de l’association Respire

Fête de la rue Béranger !

SAMEDI 4 JUIN

12H-22H

JEUX – CONCERTS – BBQ ET REPAS PARTAGÉ – PIÑATA

LaRueEstANous

Au programme, des activités et un repas partagé gratuits pendant toute la journée

Participez en apportant de quoi partager ! Salades, gâteaux, boissons, viandes pour le BBQ, ou encore du sucre pour la barbe à papa, du cola pour la granita… sont les bienvenus.

JEUX

à partir de 14h
Chamboule-tout, Stand maquillage, Piñata, Château gonflable

REPAS

à partir de 12h
Barbecue, Apéro, Granita, Barbe à papa

MUSIQUE

à partir de 14h
Concerts, Scène ouverte, Dj-mix

LaRueEstÀNous est un collectif d’habitants mobilisé pour mieux vivre ensemble.

Pour faire vivre le Pré, nous avons des idées comme le groupe de soutien scolaire, la fête d’hiver, le five foot, le ciné-bar, la réunion du quartier…

Alors, si vous en avez d’autres et voulez participer, bienvenue à bord !

Pour une école en Transition

Quelques réflexions pour des écoles en Transition au Pré Saint Gervais.

N’hésitez pas à laisser vos commentaires !

Télécharger ce panneau au format PDF > PanneauEcoleTransition.pdf

 

 

Est-ce qu’on respire la santé ?

INVITATION RÉUNION PUBLIQUE

La question de la relation entre Environnement et Santé est de plus en plus préoccupante en raison de l’augmentation régulière de maladies chroniques comme le cancer, le diabète, les atteintes de la reproduction, l’asthme, les allergies, les troubles mentaux et neurologiques… et de l’émergence de maladies nouvelles comme l’hypersensibilité chimique.
Certes l’alcool et le tabac sont en cause mais les données scientifiques montrent que pollutions, alimentation déséquilibrée, sédentarité, urbanisation ou autrement dit les facteurs environnementaux le sont également aussi.

Le Réseau Environnement Santé voudrait mettre les questions d’environnement et de santé au coeur des politiques publiques. Il mène des campagnes sur les grandes questions de santé et d’environnement. Il agit pour une meilleure prise en compte des données scientifiques validées et pour la mise en oeuvre du principe de précaution.

Ce réseau a aujourd’hui 4 grands projets : Perturbateurs Endocriniens (PE), Maladies Chroniques (MC), Maladies Emergentes et Risques émergents, Alimentation Environnement (AE).
Pour en savoir plus, nous avons invité un chercheur dans ce domaine, président du Réseau Environnement Santé, André Cicollela.
Bien sûr il parlera de ce qu’on connait un peu (comme les perturbateurs endocriniens : phtalates, parabènes, bisphénol A, pesticides) et nous le questionnerons.
Nous aimerions qu’on puisse ensemble réfléchir aux moyens d’action dont nous disposons au niveau de notre commune, de notre Territoire.

jeudi 11 Février

Terrasse de la Maison des Associations

3 place Anatole France
au Pré-Saint-Gervais

La réunion débutera à 20 h 30

Cette réunion aura deux buts :
D’une part, en savoir davantage, auprès d’un spécialiste engagé dans ce domaine.
D’autre part, commencer à voir si, dans notre ville ou avec des villes voisines, il serait possible d’identifier des leviers d’actions et de les mettre en œuvre au service de la santé de tous.

couvSanteEnvironnement

Notre environnement, c’est notre santé
de André Cicolella et Françoise Bousson

 

Via

#JeSuisPiéton ©Cebras por la vida

#JeSuisPiéton ©Cebras por la vida

Older posts