Tag: résilience (page 1 of 4)

Comprendre la résilience au Pré…

INVITATION

  Vendredi 18 mai à 19h30
salle Danton
autour d’un apéritif dînatoire

 le Pré en Transition
organise une projection de

TRANSITION 2.0
(50 minutes) 

sur  le sens du mouvement international 
des Villes et Territoires en Transition et les actions
pour faire face au dérèglement climatique

 

Ce documentaire nous montre comment combiner les sages enseignements de la permaculture, redécouvrir les capacités de chacun, réhabiliter la débrouillardise et les savoirs anciens, retrouver le sens du commun et la joie du vivre-ensemble… bref, comment tisser ensemble ici, maintenant et avec enthousiasme les conditions de résilience pour notre avenir et celui de nos enfants.

Jardins partagés, AMAP, monnaie locale, repair café, fêtes de rue… ces initiatives, lancées au Pré, participent déjà, chacune à sa façon, à cet intérêt commun. Nous avons très envie de partager ce moment de convivialité et d’imaginer grâce à ce film comment continuer avec vous ces belles actions concrètes et réjouissantes.

La Collégiale

 

le Pré face au dérèglement climatique

DÉRÈGLEMENT CLIMATIQUE
RELIER POUR RÉSISTER

Manger sain et local : promouvoir les AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne), contre la malbouffe et les pesticides dans les aliments consommés par les enfants en restauration scolaire, développer le bio à la cantine.

Recycler : mettre en pratique les “3R” RÉDUIRE/RÉUTILISER/RECYCLER, notamment lors de la Fête de la Transition (buffet zéro déchet, ateliers récup/réparation…), soupes de la Transition (à base de légumes invendus et d’épluchures).

Ralentir : émettre moins de gaz à effet de serre, source du réchauffement climatique, en favorisant les modes de déplacements doux (vélos, marche à pieds…). Organisation de promenades à vélos (vélorution) dans les rues du Pré, mise en place de rues piétonnes, soutien du Pédibus du Pré.

Cultiver la ville : animation du jardin partagé  “Jardin Divers” au 1 rue Paul de Kock (trocs de graines, atelier semis, poules, composteur, jardinage…)

Composter : co-animation du composteur collectif (Square Edmond Pépin).

Relocaliser nos échanges : mise en place de la Pêche, monnaie locale, au Pré. Comptoir de changes tous les samedis au square Edmond Pépin. Organisation de matinées festives avec les commerçants.

Réfléchir : projections de films suivi d’un débat à la salle Danton ou au ciné104 à Pantin.

Troc de graines

LE PRÉ EN TRANSITION
vous invite au

TROC DE GRAINES & PLANTES

le dimanche 15 avril à partir de 15h
au JARDIN DIVERS

(1 rue Paul de Kock – Pré Saint-Gervais)

 

le pédiBUS du Pré !

La FCPE du Pré Saint-Gervais

en partenariat avec le Pré en Transition
et le soutien de la Ville du Pré

lance le PédiBUS du Pré
le lundi 5 mars 2018

Ligne Baudin > Jean Jaurès/Brossolette

Bouger autrement vers l’école…

C’est quoi un pédibus ?

C’est un ramassage scolaire à pied assuré par des parents bénévoles.

Pourquoi un pédibus ?

C’est ludique ! Les enfants redécouvrent les saisons, dialoguent avec leurs camarades dans la bonne humeur.
Ça crée la convivialité ! Outre l’économie financière, les liens sociaux sont favorisés. Les adultes renouent avec la notion d’entraide. Les enfants retrouvent leurs amis, s’en font de nouveaux… En deux mots : ils communiquent !
C’est bon pour la forme ! En faisant pratiquer aux enfants quotidiennement un effort physique «dosé», le pédibus participe à leur bien-être. Plus décontractés, ils sont plus attentifs en classe.
C’est zéro pollution ! Savez vous que les trajets les plus courts en voiture, inférieurs à 2 km, sont très polluants ? En utilisant le pédibus, vous réduisez réellement la pollution atmosphérique.
Ça améliore la sécurité ! Le pédibus c’est aussi améliorer la sécurité des enfants aux abords des écoles. Chaque trajet en pédibus permet de réduire le trafic autour des écoles. Moins il y aura de voitures et moins il y aura de risques d’accidents …
C’est éducatif ! Les enfants en utilisant le pédibus apprennent les significations des panneaux routiers. Ils apprennent à traverser une rue, à appréhender les situations dangereuses, en bref, à devenir autonome.

Source : http://www.reseaumillepattes.org/

VOUS ÊTES INTÉRESSÉ.E POUR VOTRE ENFANT ?
VOUS SOUHAITEZ PARTICIPER OU CRÉER UNE LIGNE AU PRÉ ?

Site web FCPEParticiper

 

Questions de transition…

Fête de la Transition
30/09/2017

INVITATION

FÊTE DE LA TRANSITION

samedi 30 septembre 2017
de 10h à 17h
Square Edmond-Pépin
au Pré Saint-Gervais

Buffet à prix libre, Tombola gratuite, jeux pour enfants, atelier bricolage, jardin, cuisine, vélo, concerts, monnaie locale, conférences et échanges…
Sous le signe de la BONNE HUMEUR !

Retrouvez de nombreuses associations présentes ce jour-là autour de grandes thématiques :

Manger sain et local > AMAP, cantine bio…

Recycler > Réduire, réutiliser, revaloriser, réparer, cuisiner anti-gaspi…

Ralentir > moins de Co2, vélo, zone piétonnes, s’amuser sans consommer

Cultiver la ville > ruches, jardins partagés, arbres comestibles, partager les savoirs…

Composter > réduire ses déchets, créer de l’humus…

Réfléchir  > conférences, débat, films

Relocaliser nos échanges > réduire notre empreinte sur la terre, monnaie locale, l’économie réelle contre la spéculation…

 

notre stand au Vide-grenier du Pré

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Photos Raphael Daniel

électrons solaires 93

Devenez acteur dans les énergies renouvelables en participant à une coopérative citoyenne locale de production d’électricité solaire

Ça se fait un peu partout en France : des citoyens engagés et responsables se réunissent et investissent ensemble dans l’élaboration et la création de coopératives de production d’énergie électrique renouvelable.

 

Ça se fait ici : des citoyens des Lilas, du Pré-St-Gervais et des villes voisines ont créé l’association électrons solaires 93, aidés par l’association nationale “Énergie partagée” dont la vocation est de promouvoir le modèle d’appropriation citoyenne de l’énergie. 2 villes sont déjà parties prenantes de notre projet.

 

Notre projet :

– installer des panneaux photovoltaïques sur des toitures publiques et privées et revendre l’énergie produite en profitant des tarifs de rachat de l’électricité garantis 20 ans.

– collecter de l’épargne pour financer l’achat et l’installation de ces “toits solaires”.

 

Pourquoi pas vous ?

Rejoignez-nous pour construire ensemble une alternative énergétique enthousiasmante et donner du sens à votre épargne : solidaire, concrète, ancrée sur notre territoire, favorisant des emplois locaux, où les citoyens prennent leur destin en main en contribuant à la lutte contre le réchauffement climatique !

 

Pour en savoir plus :

Réunion publique

Jeudi 22 juin à 20h30
salle Danton, 9 rue Danton, le Pré-saint-Gervais

Plus d’infos.

Le Pré en Transition contre EUROPACITY

Article Le Monde - 21 mai 2017

Mobilisation contre le mégaprojet Europacity dans le Val d’Oise

Porté par Auchan et un investisseur chinois, soutenu par la région Ile-de-France et l’Etat, ce projet consommerait quelque 700 hectares de terres agricoles.

Aux cris de « des radis, pas des caddies » ou « des patates et des radis, non à Europa City », des centaines de personnes ont manifesté, dimanche 21 mai, jusque dans le centre-ville de Gonesse (Val d’Oise) pour clamer leur refus d’un projet d’hypercentre commercial promu par le groupe de grande distribution Auchan.

Organisée par le Collectif pour le triangle de Gonesse (CPTG), la manifestation, qui s’est déroulée dans une ambiance bon enfant et sous un soleil de plomb, était soutenue par de nombreuses organisations, dont France nature environnement (FNE), Les Amis de la terre, la Confédération paysanne, Solidaires, la CGT d’Ile-de-France ou encore Attac, Biocoop et le réseau d’Amap. Venus en car de Nantes, les opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ont aussi marqué leur solidarité contre un autre « projet d’artificialisation de terres agricoles ».

« Les similitudes sont nombreuses entre nos combats, explique Julien Durand, l’une des figures historiques de l’Association citoyenne intercommunale des populations concernées par le projet d’aéroport (Acipa). Les décisions sont prises par des grands groupes financiers, Vinci chez nous, Auchan ici. » Pour entretenir ces liens de solidarité, le CPTG et la lutte de Gonesse seront les invités d’honneur du rassemblement annuel qui se tiendra sur la « zone à défendre » (ZAD) de Notre-Dame-des-Landes, les 8 et 9 juillet.

3 décharges, 2 aéroports et 2 autoroutes

Dans le triangle de Gonesse, l’enjeu n’est pas un aéroport. Celui-ci est déjà construit, à Roissy et les avions survolent sans relâche la zone. « Nous avons trois décharges, deux aéroports et deux autoroutes sur notre petit territoire, ça suffit, il faut s’opposer à ce projet nuisible et très coûteux », tonne dans la sono le président du CPTG, Bernard Loup. Ce projet devrait bénéficier d’« un milliard d’euros de financement public » pour construire une gare, destinée à desservir un centre commercial géant, ainsi qu’un parc d’attractions climatisé. Une piste de ski artificielle a même un temps été envisagée.

Soutenu par l’Etat et la région Ile-de-France, le projet de 3,1 milliards d’euros est porté par Immochan (filiale d’Auchan) et un investisseur chinois, Dalian Wanda, spécialisé dans l’immobilier et le divertissement. Avant de voir le jour en 2024, il aura consommé 701 hectares de terres agricoles.

Si aucune ZAD ne s’est installée sur ces lieux immenses où pourrait être construite cette vaste zone d’activité commerciale et hôtelière, la guérilla juridique est, elle, bien engagée. En mai 2016, le député européen écologiste Pascal Durand a saisi la Commission des pétitions du Parlement européen pour violation par le projet du Triangle de Gonesse de plusieurs directives européennes, notamment – comme pour Notre-Dame-des-Landes – l’absence d’évaluation globale du caractère cumulatif des différents projets (ZAC, Europa City, Golf de Roissy, ligne 17 du futur métro du Grand Paris Express qui desservirait la gare de Triangle de Gonesse et qui a été déclarée d’utilité publique le 16 février).
Lire la suite

Nos commerçants ont la Pêche !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous aussi, vous souhaitez accepter les paiements en Pêche, monnaie locale ?

Contactez-nous !

 

Older posts